A titre provisoire, les illustrations

A titre provisoire, les illustrations

Dans la continuité de Kilomètre 24 et de En souvenir de demain j’ai proposé à mon éditrice d’illustrer le texte.

Je ne souhaitai pas reproduire ce qui avait déjà été fait pour les deux précédents opus – illustrations des entêtes de chapitres – mon idée se situait plutôt au niveau des personnages. J’avais envie de me lancer dans une nouvelle expérience plus proche de la Bd et de proposer ma vision des différents protagonistes.

J’ai réalisé 5 planches en noir et blanc.

L’arrière plan est à l’origine une photo d’un lieu parisien. Chaque photo a été modifiée et retouchée avec Photoshop afin d’obtenir des noirs/blancs saturés.

J’ai dessiné les personnages via la tablette graphique et Corel Painter en m’inspirant de l’un des grands maîtres du genre : Franck Miller. Ainsi que d’un film d’animation que j’ai particulièrement apprécié : Renaissance.

 

Les contours sont déterminés par les ombres. Du noir, du blanc, pas de gris. Le contraste clair/obscur.

L’idée était de donner à voir la part sombre de chaque personnage.

 

A mon grand regret, les planches n’ont au final pas pu être intégrées au texte. Le grammage du papier utilisé pour le texte du roman ne supportait pas mes élans en noir et blanc…

 

Je n’ai pas souhaité le compromis d’une refonte complète. Mettre plus de blanc, alléger le trait suggérait une remise en cause de la nature initiale du projet. Donc, exit pour cette fois l’édition des illustrations…

 

Elles ont servi au teaser du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *