Les Chroniques d’Ouranos

Les Chroniques d’Ouranos

Disponible depuis le 23 juin 2009 –

Extrait :

Soann se déplaça vers le premier arbre. Il était planté dans un grand bac disposé en contrebas du niveau où elle se situait. Elle estima que le socle devait faire environ trois mètres de haut sur cinq de diamètre.
Toucher. Elle s’accroupit, posa sa main sur la surface granuleuse de la terre marron clair.
Sentir. Elle ferma les yeux un instant sur la perception de la matière dans sa paume. C’était la première fois qu’elle caressait de la terre sans protection. Une terre saine, vierge de tout immondice.
Humer. En pénétrant dans le caisson elle avait été saisie par l’odeur qui s’en dégageait. La fraîcheur aux relents inconnus l’envahit. Habituée à toutes les puanteurs possibles et inimaginables elle ne se rappelait pas une telle sensation.

Elle redressa la tête sans se relever. Les feuilles n’avaient pas la même couleur à l’envers qu’à l’endroit. Vu d’en-dessous le flanc était plus clair. De longues stries en forme de veines couraient le long de la surface lisse. Sa main s’attarda un instant sur le tronc rugueux et inégal. Une fine particule de bois se détacha et tomba sur la terre. Tout cela semblait irréel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *